Assis ! Assis ! ASSIS !

Publié le 09-11-2020

Où quand vous vous fatiguez à répéter vos demandes dans le vent tandis que Pitou vit sa meilleure vie...

Assis ! Assis ! Assis Pitou ! Assis ! Rien a faire, Pitou n'écoute pas. Ou finit par s'exécuter au bout de trois ou quatre répétitions. On n'en arrive rapidement à de telles situations et peut-être vous reconnaissez vous dans ce tableau. Le truc c'est que, souvent impatients, ou voulant faire bonne figure (on ne voudrait tout de même pas qu'on pense de nous qu'on n'a pas un chien éduqué surprise), on aimerait que Pitou s'exécute vite. Même si jusqu'à maintenant il ne faisait pas attention à nous. On s'égosille pour rien.

Trois choses :

  • soit le problème vient du manque d'attention de Pitou, ce qui est la première chose dont il faut s'assurer. Avoir l'attention, ça se mérite et surtout ça se travaille ! On peut réaliser de nombreux petits exercices pour apprendre à notre chien à faire attention à nous.
     
  • soit l'exercice n'a pas été appris correctement. En effet, de par la difficulté du chien à globaliser ses apprentissages, un "Assis" à la maison ne voudra pas dire qu'il saura le restituer dans le jardin ou devant un passage piéton en ville. On pourra donc parler d'un comportement acquis lorsqu'il sera restituable dans n'importe quelle circonstance et cela, encore une fois, nécessite du travail.
     
  • soit on a tout simplement appris à Pitou que pour obtenir un 'assis', notre signal était... "Assis ! Assis ! ASSIS !" (souvent en augmentant d'intensité au fur et à mesure des répétitions). C'est une situation qui peut arriver si on ne laisse pas le temps de réfléchir au chien et qu'on redit plusieurs fois notre signal ou à force d'échecs. Si notre chien a compris qu'au lieu de s'asseoir à la première demande, il avait le temps de terminer de renifler cette odeur avant que maman hausse le ton, il le fera. Le chien étant un animal opportuniste, il cherchera toujours ce qui lui apporte de la satisfaction. À nous de lui montrer que nous écouter est plus gratifiant que d'aller sentir ce brin d'herbe.

Pour éviter cette situation, on va pouvoir :

  • travailler l'attention : à base d'exercices tels que récompenser le nom du chien et ses regards. À force de réussites et de bon temps passé avec nous, cela va peu à peu renforcer notre lien et lui montrer les bénéfices de notre compagnie (jeu, friandises, voix agréable, caresses), menant progressivement à un meilleur focus. Cela passe également par le fait de faire nous-même attention à lui, chose que l'on oublie trop souvent, les yeux sur nos téléphones wink
  • Recommencer les exercices, en s'assurant de progresser au rythme de Pitou (la fameuse technique des "3 D", article à venir)

    • en changeant progressivement d'environnement (les Distractions) pour les exercices. On va aller du moins riche (à la maison) au plus riche (la ville et ses odeurs, bruits, personnes, congénères...).

    • en augmentant la Durée de l'exercice et la Distance au fur et à mesure que l'exercice est maîtrisé.

Le but étant d'éviter de mettre votre poilu en échec, on n'hésitera pas à baisser la difficulté des exercices si besoin, il y a des jours avec et des jours sans, même pour Pitou.

  • Et surtout, pendant l'apprentissage... s'efforcer à ne pas répéter nos demandes. Oui, c'est dur et ça nous échappe parfois (on est tous pareils laugh) mais y faire attention et rester cohérent fera la différence.

Si après cela vous éprouvez encore des difficultés, parlez-en avec un éducateur canin qui saura vous accompagner.


 

Éducation

Contactez-moi !

Marie Bomassi
07.49.86.81.34

Contact par email
La zone de confort du chien

La zone de confort du chien

Lorsqu'on vit avec un chien, il est important de savoir reconnaître les situations dans lesquelles notre chien est confortable de quand il ne l'est pas. Ces éléments seront en effet directement liés à nos résultats en termes d'apprentissages mais plus généralement de bien-être. Zoom...

En savoir plus
Danger : retour des chenilles processionnaires et des tiques !

Danger : retour des chenilles processionnaires et des tiques !

Comme tous les printemps, c'est le retour des dangers liés à cette saison : j'ai nommé les tiques et les chenilles processionnaire ! Petit zoom sur ces bestioles fort peu sympathiques...

En savoir plus
Les quatre quadrants du conditionnement opérant

Les quatre quadrants du conditionnement opérant

Renforcement, punition, positif et négatif, qu'est ce que c'est et comment s'y retrouver ?

En savoir plus